fbpx

Morts par la France

20,00

1er décembre 1944, camp de Thiaroye, dans la banlieue de Dakar. L’armée française ouvre le feu sur des centaines de tirailleurs sénégalais tout juste rentrés de quatre années de captivité. Après un travail de recherche acharné de plus de vingt ans, l’historienne Armelle Mabon a découvert qu’il s’agissait en réalité d’un véritable crime d’Etat prémédité.

Catégories : ,

Description

1er décembre 1944, camp de Thiaroye, dans la banlieue de Dakar. L’armée française ouvre le feu sur des centaines de tirailleurs sénégalais tout juste rentrés de quatre années de captivité. Après un travail de recherche acharné de plus de vingt ans, l’historienne Armelle Mabon a découvert qu’il s’agissait en réalité d’un véritable crime d’Etat prémédité.

Ce sont plus de 300 hommes qui auraient été froidement exécutés par l’armée française. Archives maquillées, faux rapports, documents dissimulés, intimidations nous sommes face à un mensonge officiel qui perdure encore aujourd’hui.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Morts par la France”